L’une des dimensions les plus perverses de la pseudo-écologie est l’élaboration d’une emprise de plus en plus profonde, qui tend à recréer un monde autour d’eux dont ils ne peuvent pas s’échapper. C’est une des dimension de l’exploitation des croyants : la pseudo-écologie a réellement et massivement intérêt à faire du mal à ces derniers, et elle ne se prive pas. Ici nous verrons comment et pourquoi elle les isole.

Cela peut passer par le fait de leur faire tenir des propos intolérables et, ainsi, de les couper de plus en plus de leur cadre social.

Le propos de Jean-Luc Mélenchon illustre bien l’intérêt de la démarche : en diabolisant tous les adversaires, il se positionne comme unique alternative.

Parce que le serment que nous vous faisons à vous, le peuple populaire qui êtes dans cette salle, et c’est à Marseille que je viens le dire, cette parole que nous prenons devant vous, nous ne la trahirons pas. Comme nous ne l’avons pas trahi en tenant bon sur tous les sujets que vous nous aviez confiés jusqu’à présent. Alors, si vous voulez un autre podium. Si vous voulez ni d’un macronisme face à Le Pen, ni d’un Glucksmann, parti socialiste, face à Le Pen, et que vous voulez … qu’est-ce qu’il vous reste à vouloir ? Les insoumis ! Non mais s’il y avait autre chose, on parlerait. Il y a pas !

https://pseudo-ecologie.fr/le-peuple-nucleaire-jean-luc-melenchon-23-05-2024/