C’est sans doute l’aspect le plus central et le plus intéressant de la pseudo-écologie : son économie. Ici, nous allons présenter sa dimension la plus fondamentalement entrepreneuriale.

Aspects économiques classiques

Certains aspects économiques sont assez classiques et évidents.

Aspects politiques

Financements publics

Appel à voter

La sphère associative (et plus) peut rétribuer la sphère politique en appelant à voter pour elle. Ainsi, on a vu beaucoup d’associations environnementalistes appeler à voter pour les Verts et présenter sous un jour favorable les autres partis pseudo-écologistes (PS et extrême gauche).

Aspects spécifiques à l’économie militante

Il y a plusieurs aspects de l’économie de la pseudo-écologie qui lui sont spécifiques.

L’exploitation

La pseudo-écologie se nourrit, en général, de la souffrance de ses croyants et c’est quelque chose qu’ils vont activement encourager. Ce n’est pas une image : si un militant meurt, c’est réellement le jackpot pour eux.