La « sobriété » est souvent présentée comme une des pseudo-alternatives à l’énergie nucléaire sous forme d’élément de langage, comme si son sens était évident.

En réalité, ce qu’elle désigne précisément reste obscur.