You are currently viewing L’affaire Médine ou de l’écosystème pseudo-écologiste

L’affaire Médine ou de l’écosystème pseudo-écologiste

Depuis quelques semaines un sujet défraie la chronique: EELV a invité à ses universités d’été un musicien très connu: Médine. Chanteur et compositeur de rap proche de l’extrême gauche, il pose un petit problème. En effet, Médine s’est rapproché de la partie de l’extrême gauche qui ressemble beaucoup à l’extrême droite: Kami Seba, Dieudonné … Il semblerait même proche de l’islamisme et aurait tenu des propos antisémites.

On pourrait se demander: quel rapport avec l’écologie ? Et bien il se trouve qu’une large part de la sphère pseudo-écologiste (des politiciens) est impliquée dans cette controverse. Celle-ci nous apprend beaucoup sur la manière dont cet écosystème délétère fonctionne et comment il est capable de transformer un coupable en une victime.

Les griefs

Reprenons en détails ce qui est reproché au chanteur.

Le Tweet litigieux

Voici le résumé de Wikipedia sur le tweet qui a déclenché la polémique :

En août 2023, Rachel Khan tweete « Tout le monde critique l’invitation de Médine aux universités d’été d’EELV, alors que c’est une très bonne idée pour l’atelier traitement des déchets. » Elle interpelle ensuite Mathilde Panot, devant participer avec Médine lors du même Grand entretien des universités d’été de la La France insoumise, au sujet de son utilisation du mot de « rescapée » à l’encontre d’Élisabeth Borne, fille de déportée. En réponse, Médine tweete : « ResKHANpée : personne ayant été jetée par la place Hip Hop, dérivant chez les social traîtres et bouffant au sens propre à la table de l’extrême-droite ». Les grands-parents de Rachel Khan étant des rescapés de la Shoah, des personnalités politiques, de droite, d’extrême droite, mais aussi de gauche et écologistes, accusent Médine d’antisémitisme et critiquent sa venue aux deux universités d’été. Le lendemain, Médine déclare : « J’ai attaqué le parcours professionnel de Rachel Khan. La formule pas adaptée, qui à certainement dû heurter des personnes et je m’en excuse, n’était pas dirigée vers sa famille ni vers les victimes du drame de la Shoah. (…) Le combat contre l’antisémitisme, contre l’islamophobie et toutes les discriminations mérite mieux que des anathèmes sur Twitter. »

D’autres éléments antérieurs étayent l’idée qu’il s’agirait bien d’une saillie antisémite tournant en dérision la famille de la journaliste et la shoah en général.

Antisémitisme: le lien avec Dieudonné

Dieudonné est un humoriste, populaire à l’extrême gauche et à l’extrême droite, ayant fait, en bref, du complotisme et de l’antisémitisme sa marque de fabrique en les dissimulant sous le prétexte d’anticonformisme et « d’antisionisme« . Son « fait d’arme » le plus remarquable ayant sans doute été de faire applaudir Faurisson, historien négationniste, en lui remettant le prix de l’infréquentabilité, insinuant que lui aussi ne serait que la victime d’une force globale d’oppression … Si son antisémitisme a longtemps fait débat, des propos récents ne laissent plus le moindre doute.

Revenons à Médine.

La proximité avec Dieudonné a d’abord été rappelée à travers le geste de « la quenelle » qu’il a fait en 2014 et 2015.

Néanmoins, la proximité avec Dieudonné ne se limite pas à cela. Médine le défend vigoureusement dans un livre de 2012 (Don’t panik: N’ayez pas peur) reprenant une discussion qu’il a avec Pascal Boniface. Il le défend notamment en ces termes:

« n’est-ce pas cela qui est drôle justement ? De provoquer l’establishment, d’être borderline en évoquant les sujets les plus tabous ? »

La reconnaissance de la Shoah serait donc une action de l’establishment, un tabou qu’il faudrait contester ? Même face aux arguments brutaux de P. Boniface, rappelant que Dieudonné avait accusé les banquiers juifs d’avoir profité de l’esclavage et affirmant clairement que Dieudonné est devenu antisémite, il persiste et signe :

« Est-ce qu’il n’est pas victime de prophéties autoréalisatrices ? Pour ma part, je le sens plus provocateur qu’antisémite. Aujourd’hui on lance au visage l’accusation d’antisémitisme à quiconque prend des positions fermes en rupture avec la politique israélienne. »

Est-ce qu’un antisémite dirait autre chose ?

Il reprend strictement le discours des antisémites qui ne l’assument pas en insinuant que Dieudonné serait « victime » d’une accusation portée parce qu’il critique la politique israélienne. La dimension absurdement complotiste de ce propos ressort clairement du fait que son interlocuteur, pas vraiment favorable à ladite politique, venait justement de qualifier Dieudonné d’antisémite …

Il continue, revendiquant carrément avoir été éduqué par Dieudonné:

Dieudonné a tout de même, à mon sens, contribué à développer un certain sens critique chez pas mal de jeunes qui constituent son public. J’en fais certainement partie car j’ai grandi avec ses spectacles. Ses caricatures interprétées très justement des jeunes de banlieue, des musulmans, des rappeurs nous ont permis d’avoir un regard critique sur nous-mêmes et peut-être même d’évoluer en terme de mentalité. Il ne faut pas jeter le bébé avec l’eau du bain. Dieudonné, en provoquant à outrance et en bousculant les frontières du bien-pensant a peut-être également été un remède au racisme, aussi paradoxal que ça puisse paraître pour certaine personnes. Notamment à travers ses sketchs mettant régulièrement en scène les différentes composantes de la diversité française (Noirs, Blancs, Arabes, Asiatiques).

Comme le souligne le Twittos ayant relevé ces passages :

Sans compter que les termes utilisés par Medine (« establishment », « bien-pensant », « sujets tabous » pour évoquer la Shoah et le négationnisme) sont bien plus proches de la réthorique de l’extrême-droite antisémite que de celle de la gauche antiraciste.

https://twitter.com/FabriceDAndrea/status/1694371806164004938

Autres

  • Homophobie

Son opposition « spirituelle » au mariage pour tous.

Tétu a qualifié la présentation de Médine comme un allié des LGBTQ+ comme du « pink washing » [notez les commentaires agressifs en réponse].

  • Kami Seba

« En 2014, Médine s’était rendu à une réunion au théâtre de la Main d’or organisée par Kémi Séba et cette présence avait été longuement ovationnée. Ça valait bien un retour d’ascenseur, un an plus tard, avec l’affichage promotionnel du livre du repris de justice dans le clip «Don’t laïk». » En effet, Kami Seba est suprémaciste noir, condamné pour antisémitisme (décidément), provocation à la haine raciale et négationnisme. (Figaro)

  • Proximité avec l’islamisme

Il a également pu être reproché à Médine une certaine proximité avec l’islamisme:

  • Il aurait revendiqué dans un post en 2018 – supprimé depuis – son rôle d’«ambassadeur» de l’association Havre de Savoir, qui aurait « défendu la présomption d’innocence de Mohammed Merah, le terroriste de Toulouse et de Montauban, et a reçu en conférences diverses personnalités proches des Frères musulmans, comme Nabil Ennasri, chercheur proche de la mouvance frériste, l’imam Iquioussen, expulsé de France, ou encore l’intellectuel Tariq Ramadan » (Figaro) CheckNews développe ce lien dans un article du 12/06/2018.
  • Tariq Ramadan se dit «très très proche de Médine», un chanteur «qui suit mes engagements et avec lequel on a beaucoup discuté». (Figaro)
  • En 2012, il aurait été l’invité d’honneur de la Ligue des Musulmans de Belgique, proche des Frères Musulmans (1) (2), lors de la Foire Musulmane de Bruxelles. (tweet) [à confirmer]

Un de ses albums s’appelle littéralement « Jihad, le plus grand combat est contre soi-même » avec un énorme cimeterre en couverture. Le musicien a posé avec un tshirt la reprenant, faisant mine de tenir la poignée de l’arme … Sur cet album, j’attirerais l’attention sur « double discours« , qui porte bien son nom, où il n’est absolument pas question d’amélioration de soi, mais porte au contraire un discours assez inquiétant :

Parle-moi de Ben Laden Oussama
Je te parlerai de Bush ou de R. Condoleezza […]

Parle-moi de mes albums et de leur provocation
Je te parlerai de violence et stratégie de promotion
Je te parlerai vengeance envers la médiatisation
Je te parlerai vengeance envers la stigmatisation

Un titre intitulé « Don’t Laïk » a été publié quelques jours avant l’attentat de Charlie Hebdo avec des paroles particulièrement choquantes:

Crucifions les laïcards comme à Golgotha […]

Au croisement entre le voyou et le révérend / Si j’te flingue dans mes rêves j’te demande pardon en me réveillant / En me référant toujours au saint Coran […]

En me référant toujours dans le Saint-Coran
Si j’applique la Charia les voleurs pourront plus faire de main courante

Pour la dernière fois ô démons, annoncez-vous ou disparaissez de notre chère valeur
Nadine Morano, Jean-François Copé, Pierre Cassen et tous les autres, je vous chasse de ce corps et vous condamne à l’exil pour l’éternité

https://genius.com/Medine-dont-laik-lyrics

On peut difficilement faire plus clair. Son explication de texte ne dédouane en aucune façon: « Ici, il est important de distinguer Laïcisme de Laïcité. Le Laïcisme est une version dévoyée de la laïcité. Ma critique s’adresse à cette dérive exclusive, qui se drape dans la notion d’égalité en stigmatisant le religieux. » Or, ce qu’il fait n’est pas une critique, mais un appel au meurtre et une apologie de la Charia.

Sur ses paroles nauséabondes, je vous renvoie à deux articles de Marianne sur le sujet des paroles de ses chansons:

  • https://www.marianne.net/societe/medine-et-les-sales-voix-du-djihad
  • https://www.marianne.net/societe/face-face-b-lu-et-ecoute-presque-tout-medine-voici-ce-qu-il-dit-vraiment

Cela nous amène justement à la question de ses « excuses » pour ses « maladresses ».

Ses « excuses »

La chanteur tente de faire passer des propos pour de simples maladresses. Nous allons voir que ses réponses, au contraire, étayent l’hypothèse contestée.

L’interview pour Paris-Normandie

  • Sur l’antisémitisme en général

Sur le tweet qui a lancé la controverse, dans son interview pour Paris-Normandie : « Mon tweet parlait de ça, c’est une maladresse avec le mot rescapé qui ne prenait pas en compte la charge historique. Je ne savais pas qu’elle avait une histoire familiale liée à la Shoah. Ma propre famille utilise ce mot « khan » avec la même orthographe, c’est un sobriquet familial depuis cinq ans. J’appelle ma famille la « Khan family » parce que mon dernier fils s’appelle Gengis en référence à Gengis Khan (figure mongole). » Sa référence à sa propre famille n’a aucun sens. Est-ce qu’il insinuait qu’il voyait la journaliste comme un membre de sa famille ? Quel rapport entre les mots « rescapé » et « khan« , si ce n’est le mot « camp » ? Et quelle allusion possible aux termes « rescapé » et « camp » si ce n’est les camps de concentrations ? Quant au fait qu’il ait su ou non l’histoire de la famille de la journaliste, sa réponse n’engage que lui. On a donc une réponse qui sent très fort le bullshit.

Dans le même interview : « Je lutte contre l’antisémitisme, poison que l’on doit combattre, depuis vingt ans. On me taxe d’antisémite et cela me broie. Si ce tweet avait été antisémite, il aurait été attaqué depuis longtemps. » Ce passage est extraordinairement creux: il peut dire combattre ce qu’il veut. Mieux, l’un des principes fondamentaux de l’antisémitisme actuel est de faire semblant de ne pas en être. Il n’apporte, au surplus, aucun élément l’étayant … Enfin, sa dernière phrase devrait alerter. Non seulement c’est une rhétorique malhonnête, mais en plus elle a déjà été utilisée telle qu’elle par les leaders de la LFI. C’est une récurrence qui interroge.

Ces « excuses » sont d’ailleurs clairement contredites par la suite:

Il y a ceux qui ne veulent pas comprendre le rap qui utilise la provocation et des phrases chocs.

Il peut parfaitement faire des phrases chocs qui ne soient pas antisémites …

  • Sur la quenelle

Sa dénégation sur la quenelle :

Oui quand je croyais que la quenelle de Dieudonné était de la liberté d’expression. Alors que c’était un signe de ralliement antisémite qui a fini par être récupéré, on lui a donné un autre sens. Il est trop tard quand on s’en rend compte. Dieudonné a toujours été très ambigu sur ce sujet.

Je n’ai pas d’avis sur la sincérité de cette « prise de conscience », n’ayant pas énormément fait attention au personnage. Une professeure de philosophie ayant écrit une tribune pour Libération à ce sujet évoque des éléments le laissant douter:

  • https://twitter.com/MarylinMaeso/status/1693873151187259418
  • https://twitter.com/MarylinMaeso/status/1693873189883982188

Enfin, il faut noter la victimisation qu’il tente: « On cherche une maladresse ancienne pour me disqualifier, discréditer la gauche à travers moi« , « On me taxe d’antisémite et cela me broie« . Au final, on a une utilisation large de la boite à outil du manipulateur.

Autres

Il répond à Jean Michel Aphatie « Traduisons les : restez dans vos quartiers, laissez nous parler entre nous, de vous sans vous ! Étonnant oui ! » (10/08/2023) à sa critique de sa venue aux journées d’été.

Le fait qu’il chante « l’antisémitisme est un cancer » en 2008, argument répété par les politiciens, ne change rien: sa forme d’antisémitisme nie être un antisémitisme. Il peut parfaitement chanter cela tout en n’en pensant pas moins.

Lors de son intervention aux journées d’été, il déclare :

J’ai eu tort. Je n’ai jamais voulu viser son passé, sa famille. Tout de suite quand je me suis rendu compte de cette erreur je m’en suis excusé auprès de l’essayiste et du public. Ça fait trois semaines que je vis l’enfer avec ma famille.

https://www.ouest-france.fr/politique/eelv/au-havre-le-rappeur-medine-sest-excuse-devant-les-ecologistes-et-a-ete-acclame-5dcc524c-429b-11ee-acb5-8662082a4807?utm_source=fluxpublicactu&utm_medium=fluxrss&utm_campaign=banquedecontenu

Ces « excuses » sont absolument creuses: il ne reconnait rien et, en plus, se pose en victime.

Il continue en ayant été invité aux AMFIS2023 ( l’événement de La France Insoumise) :

Médine : Je souhaite envoyer un message à tous ceux qui hésitent à prendre la parole parce qu’ils ne se sentent pas légitimes. Nous avons le droit d’avoir un avis sans être diffamés, calomniés, et sans cesse renvoyés à nos origines sociales, ethniques ou religieuses !

Cité par Mathilde Panot le 26/08/2023: https://twitter.com/MathildePanot/status/1695473472170848726

Qu’en penser ?

L’hypothèse d’une proximité avec l’extrémisme islamiste et de l’antisémitisme et l’homophobie qui vont avec est forte et les réponses du chanteur apparaissent systématiquement creuses. C’est un peu comme quand un voyou qui se ferait prendre sur le fait, sort une excuse bidon au surveillant, avant de retourner s’en vanter devant ses amis hilares: « Et il m’a cru, le con !« .

Distinguer l’interlocuteur et l’effet recherché est central pour comprendre son discours. D’un côté il parle à des gens qui veulent croire à une société diabolique qui déteste les arabo-musulmans et est plus ou moins au service d’une perfide Israël, de l’autre il doit être respectable vis-à-vis du grand public. C’est la même logique qui a présidé la communication de Dieudonné: les antisémites savaient très bien comprendre ce qu’il disait vraiment, et en même temps il pouvait se défendre en se prétendant seulement contestataire de la politique israélienne.

L’antisémitisme est une des idéologies les plus désapprouvés, il est normal que ceux qui veulent tirer des rétributions de cette horreur ne s’en revendiquent pas.

Une défense inégale

La défense dont Médine a été l’objet est particulièrement intéressante et met en évidence plusieurs mécaniques des écosystèmes de la pseudo-écologie. Plusieurs verts ont été critiques et refusé de venir, alors que d’autres et, surtout, la France Insoumise soutiennent avec toute leur capacité de manipulation de l’information le musicien.

Les verts rétifs

On a vu le bloc pseudo-écologiste se fendre avec une dissidence de plusieurs cadres :

Les écologistes se livrent depuis à une autre de leurs spécialités : s’entre-déchirer en public. «Une faute», pilonne l’ex-candidat à la présidentielle Yannick Jadot. «Une occasion ratée», renchérit l’ancien député et maire de Bègles, Noël Mamère. Il aurait fallu «réfléchir au fait qu’il ne vienne pas», enfonce la députée de Paris, Sandrine Rousseau. En début de semaine, on apprend que les maires écologistes de Strasbourg et Bordeaux passent leur tour. «Elle n’avait pas du tout envie de s’afficher avec ce mec. Tout ça télescope notre actualité, à savoir le plan de lutte contre l’antisémitisme qu’on lance à Strasbourg», nous justifie l’entourage de Jeanne Barseghian.

Libération, « ÉCOLOGIE La rentrée râpée d’EE-LV », 24/08/2023

Au même moment, les chefs de file LFI Mathilde Panot et Manuel Bompard affirmaient d’une même voix : «Médine n’est pas antisémite». La première a martelé sur France Inter que le rappeur était «victime d’une cabale ignoble menée par l’extrême droite, main dans la main avec les macronistes», tandis que le second a dénoncé sur RMC et BFMTV un «procédé odieux, mensonger et infamant» face auquel «céder comme [les écologistes] le font est un faute».

Libération, 23/08 : https://www.liberation.fr/politique/medine-justifie-ses-propos-polemiques-par-la-maladresse-et-refute-les-accusations-dantisemitisme-20230823_3OVYIJXCPVHRBLBMBQ6NREJBTA/

  • Libération « Marie Toussaint, pour qui le parti s’est «tendu un piège» par cette invitation. «Le problème c’est pas Médine, c’est nous. On a cherché le buzz, on l’a eu, de la pire des manières possibles», a-t-elle insisté, jugeant que l’antisémitisme est «un sujet trop important, trop sérieux, pour qu’on fasse des coups politiques».« 
  • Noel Mamère, Radio France 18/08/2023: « C’est dommage de voir que l’on est en train de prêter le flanc à tous ceux qui nous haïssent et qui depuis quelques jours, nous traitent d’islamo-gauchistes », estime l’écologiste »
  • Karima Delli 18/08/2023: « Je suis une écologiste et une femme de gauche, viscéralement attachée au respect des gens, à la liberté, l’égalité, la solidarité & la laïcité. Dès lors, je ne peux soutenir & encore moins cautionner, l’invitation de Médine. Oui, #MedineFallaitPasLInviter »
  • Sandrine Rousseau (18/08/2023): «  »Ce tweet est antisémite, ça ne fait pas l’ombre d’un doute » et « il aurait dû le reconnaître », a déclaré Sandrine Rousseau à l’AFP. « L’antisémitisme n’est pas une opinion, c’est un délit, il n’y a pas à tortiller là-dessus », rappelle-t-elle. »

De base, je ne suis pas pour une alliance aux européennes, mais il y a une responsabilité de la gauche dans ce contexte de montée de l’extrême droite. Moi personnellement, les insoumis, ce n’est pas mon truc. Mais on aurait dû continuer à parler avec eux, comme avec le PS, c’est une affaire de pragmatisme.

David Belliard, cité par Libération, « ÉCOLOGIE La rentrée râpée d’EE-LV », 24/08/2023

Cela montre bien qu’il n’y a pas un seul lobby pseudo-écologiste, mais une myriade d’entrepreneurs qui forment un écosystème avec des intérêts tantôt convergents, tantôt divergents.

« Roh, ça va il a dit qu’il était désolé »

Néanmoins, malgré ce taulé, la direction maintient l’invitation. Marine Tondelier le justifie par le fait qu’il aurait ouvert les yeux sur ses erreurs et souligne: « Un rappeur aussi connu que Médine, quand on sait l’impact qu’il a sur beaucoup de jeunes, ça rend d’autant plus intéressant le fait qu’il ait ce parcours« . (11/08/2023)

Dans cette logique:

  • Aurélien tâché insinuant que l’antisémitisme de Médine serait « faux » (voir ci-contre)
  • Le maire adjoint de Grenoble (14/08/2023): « Il a fait son mea culpa, mais c’est pas grave, son jeu de mot pourri lui vaudra d’être poursuivi pour antisémitisme pour l’éternité. L’extrême-centre en action : tout individu qui n’est pas strictement mainstream est un extrémiste à éliminer. »
https://twitter.com/Aurelientache/status/1692942561990558059

Un peu sur le même ton, quelques bullshit assez extraordinaires:

  • David Guiraud (EELV): « L’artiste Médine est sali, traité d’antisémite pour un tweet.. Accusations grotesques. Le nom de famille de Rachel Khan vient de son père, pas de sa mère juive, Médine fait tous les 2j des jeux de mots sur Khan, même sa femme a écrit un livre : «bienvenue à la Khantoche» » (19/08/2023) (avec une réaction intéressante d’une universitaire)
  • JLMTV Info (compte Twitter de 13,7K abonnés) (21/08/2023): « Depuis une semaine, on découvre que « rescapé » c’est antisémite. Quand Rachel Khan emploie « rescapé », serait-elle antisémite ou bien « rescapé » devient un terme antisémite quand c’est un arabe ou un insoumis qui l’emploie ? C’est comme ça qu’ils vous abrutissent. #Médine » » Notez son plaidoyer pour qu’il y ait davantage d’antisémites d’invités (21/08/2023) : « Dieudonné condamné pour incitation à la haine des Juifs, il est banni de partout. Zemmour condamné pour incitation à la haine des Noirs et des Arabes, il est invité partout. Le dire est-ce être antisémite ? Bande d’hypocrites »
  • David Guiraud, une deuxième fois parce qu »à ce niveau, c’est de l’art (24/08/2023): « L’info est tombée par Le Parisien : Les tags antisémites à Levallois-Perret étaient l’oeuvre d’un homme juif de 74ans qui a évoqué un « litige commercial » avec le restaurant. J’espère que les abrutis qui ont accusé sans preuves Médine, LFI… se sentent bien misérables » Il s’agissait des tags antisémites sur une devanture, tags auxquels Aurélien Tâché faisait d’ailleurs dans son tweet (voir plus haut). Son observation a l’air ridicule: de qui diable parle-t-il ? Dans un message, il donne 4 screens censés illustrer son point … sans succès. Mais alors, pourquoi ? En fait, le « vrai » message n’est que la partie « J’espère que les abrutis qui ont accusé sans preuves Médine, LFI… se sentent bien misérables« . Des personnes auraient donc accusé à tort Médine et la LFI … de quoi ? On sait de quoi ils sont accusés: d’antisémitisme. Son tweet, apparemment absurde, a en fait pour objet de disculper Médine et la LFI des accusations d’antisémitisme dont elles sont l’objet dans le cadre du litige autour de l’affaire Médine. Il est triste de ne pas avoir de mots précis pour décrire cette technique extraordinaire. Que font les universitaires ?

La défense acharnée et agressive

C’est un levier récurrent: les pseudo-écologistes et, plus largement, l’extrême gauche, accusent fréquemment leurs opposants d’être « d’extrême droite » ou tentent de l’y assimiler.

  • L’Humanité (24/08/2023), « Médine, une polémique et de basses manoeuvres » : « En vingt ans de carrière, le rappeur havrais a commis de nombreuses maladresses, erreurs ou prises de position malheureuses. Elles ne peuvent cependant ni effacer le reste de son travail, ni justifier que la majorité présidentielle, dans les pas de l’extrême droite, le qualifie sans fondement d’« islamiste » et d’« homophobe ». Pour mieux, à travers lui, attaquer la gauche. » Ce travail de présentation se poursuit tout du long de l’article. Outre l’idée d’une macronie qui suit extrême droite, il s’agit aussi de défendre l’idée d’une absence totale de critique populaire. Bref, un bon article de propagande.
  • Mathilde Panot (23/08), sur France Inter : « Non, il n’y a pas de sujet Médine et mieux que ça, je suis même honorée que Médine accepte de venir dans une de nos universités d’été. Médine a été victime depuis plusieurs jours d’une cabale ignoble menée par l’extrême droite main dans la main avec les macronistes. »
  • Chloé Sagaspe (2/08/2023) : « Allons-nous laisser l’extrême droite dicter la programmation de nos salles de concerts, voire plus généralement limiter notre liberté d’expression ? »
  • Louis Boyard (21/08/2023): « Mise au point au sujet de @Medinrecords. Certains éditorialistes et politiques se font honte à jouer avec l’antisémitisme. Les mêmes qui ont réhabilité Pétain et qui prônent la haine contre les étrangers et les musulmans. »
  • François Benoit-Marquié, un militant (19/08/2023): « Je suis adhérent #EELV et je suis très heureux de la venue de @Medinrecords aux #JDE2023. Et je rajoute que mes camarades qui trouvent bien de reprendre la rhétorique de la droite et de l’extrême droite n’ont pas tout bien compris. soutienMedine »
  • Manuel Bompard BFMTV, (23/08/2023): « Je considère que le procès et le procédé qui est utilisé vis-à-vis de Médine est procédé odieux, mensonger et infamant. Infamant pour quelqu’un qui lutte contre l’antisémitisme, qui a fait des erreurs, erreurs qu’il reconnait lui-même […]. Et alors, ça fait quoi ? Ca va durer combien de temps ? Il a fait des erreurs, il les a reconnues, c’est bon ! Jveux dire ses mots sont d’une clarté totale. Vous voulez qu’on fasse la liste des personnes qui ont fait des erreurs y compris dans le monde politique et qui les reconnaissent pas toujours ? Bon ! Ecoutez, franchement. Maintenant ce qu’on reproche à Médine, franchement, la vérité, parce qu’elle a été instrumentalisée .. Ca fait des années et des années que l’extrême droite est à la manoeuvre pour faite taire Médine parce qu’ils ne supportent pas qu’un rappeur engagé prenne des positions fortes, comme il l’a fait contre la réforme des retraites, comme il le fait contre le racisme, comme il le fait contre les violences policières … »
  • Clémence Guetté (22/08/2023): « « C’est un artiste qui a subi en effet de nombreuses polémiques qui, pour beaucoup d’entre elles, sont orchestrées par l’extrême-droite, sur lesquelles la macronie embraye » [notez les précautions oratoires]

D’autres ont accusé de racisme ou autre les critiques :

  • Raphaël Arnault, répondant à un tweet de député Renaissance réclamant simplement que le chanteur ne soit pas invité (13/08/2023): « Medine est en première ligne face aux antisémites les plus féroces. Pdt ce temps vous leur serrez les paluches dans vos beaux salons, les laisser défiler dans nos rues & ouvrir des locaux. La seule chose qui vous emmerde c’est qu’un musulman puisse s’exprimer. Sales racistes. »
  • Jean-Luc Mélenchon a insinué que les critiques étaient admirateurs d’auteurs antisémites (18/08/2023): « Médine n’est pas raciste. Pourquoi vouloir lui faire avouer des positions qui ne sont pas les siennes après l’avoir invité ? Les admirateurs macronistes de Barrès, de Maurras et de Pétain ont de la chance d’avoir des opposants aussi soumis au qu’en-dira-t-on des hypocrites. » Le 25/08/2023: « Médine est notre ami. Ces derniers jours, des commentateurs ont voulu lui faire dire tout et son contraire. La première réaction doit être de déterminer s’il y a un problème ou non. Au cas précis, il n’y en a pas. #Amfis2023 ». Le 26/08/2023, il va jouer la carte du racisme : « C’est un plaisir de recevoir @Medinrecords aux #Amfis2023. La victime du racisme, c’est lui. »
  • Une militante à 5,7K abonnés (20/08/2023): « J’accuse le bloc bourgeois d’EELV de céder aux pressions de l’appareil politico-médiatique réactionnaire.@KarimaDelli en tête, suivie (oh déception) par @sandrousseau qui semble ne plus savoir comment s’excuser de la venue de@Medinrecords aux #JDE2023 thread /// J’accuse le bloc bourgeois d’EELV de se faire le complice objectif de la campagne raciste qui vise le rappeur et avec lui l’ensemble du bloc populaire antiraciste. Car ne nous y trompons pas, Médine est est attaqué parce qu’il est musulman #Medine #EELV [Etc.] »
  • Nicolas Framont, dirigeant de Frustration Web (24/08/2023), citant un article critique de Tétu vis-à-vis de Médine : « Où l’on se rappelle que Têtu a été relancé par un proche de Macron. C’est dans ce genre de moment clef que cela apparaît clairement. Les personnes homosexuelles ne doivent pas se laisser instrumentaliser contre la classe laborieuse et ses représentants, comme Médine. »
  • Antoine Léaument (LFI) (25/08/2023) : « Excellente note de blog de mon collègue et camarade @damienmaudt sur Médine. La vérité est que ceux qui devraient rougir de honte sont ceux qui l’ont traité d’antisémite. Médine est un camarade. » (citant https://blogs.mediapart.fr/damien-maudet/blog/240823/black-m-brassens-medine-penser-au-dela-des-polemiques) puis le 26/08/2023 : « Maintenant ça suffit ! @Medinrecords combat le racisme, l’antisémitisme et toutes les formes de discriminations. Il l’a redit aux #Amfis2023. Ras-le-bol de cet acharnement ! Merci à la JC pour son communiqué de soutien à Médine. » citant un tweet de F. Roussel condamnant l’artiste.

Enfin, notons d’autres inversions victimaires :

  • Une militante LFI à 10,2K abonnés (19/08/2023): « En fait, la seule qui devrait être montrée du doigt c’est #RachelKhan et son insulte bien puante à destination de Medine, mais la bien-pensance macroniste et médiatique trouve très bien de traiter un homme de déchet « 

L’imposture de ces discours, très tranchés est qu’ils sont encore plus radicaux … que ceux du chanteur lui-même, qui a reconnu que c’était une erreur. On a d’ailleurs vu M. Panot bredouiller face au journaliste de France Inter la questionnant sur ce point (~50″).

Des tendances antisémites ?

L’artiste s’est également attiré quelques soutiens douteux.

Le tweet ci-contre du député Antoine Léaument interroge : de quels « antisémites imaginaires » parle-t-il ? Pourquoi le pluriel ? On a compris qu’il parlait de Médine. Quels seraient les autres ? Encore une fois, les antisémites d’aujourd’hui ont pour une large part bien compris qu’ils devaient rester cachés. C’est pour cela que Dieudonné a pendant si longtemps cultivé une certaine ambiguïté et qu’ils prétendent toujours que les « antisémites » seraient inventés par leurs opposants politiques. Emma Ducros a d’ailleurs rappelé que « antisémitisme imaginaire, c’est un concept largement développé par Alain Soral« , citant en exemple « Le Top 10 des fausses agressions antisémites« .

Antoine Léaument, par ce tweet, apporte de l’eau à leur moulin. Or, la LFI est régulièrement accusée d’antisémitisme et courtise largement l’islamisme extrémiste. Faut-il être étonné ?

Ces tendances et leur histoires sont évoquées dans ce thread : https://twitter.com/Rafael_Eyth/status/1694631320339509720

https://twitter.com/ALeaument/status/1694597969440296990 + quelques réactions intéressantes ici : https://twitter.com/noemie_issan/status/1694629277273071744

Enfin notons le soutien d’Alain Soral, antisémite notoire: « Le rappeur, invité à l’université d’été de LFI, est la cible des islamophobes et autres anti-antisémites. On lui reproche, en vrac, homophobie, sexisme, antisémitisme, le schéma vaccinal complet, quoi. » (11/08/2023) Un article, qui a du être supprimé entretemps, le présente même comme « le nouveau Dieudonné »

C’est original pour vis-à-vis de quelqu’un qui prétend lutter contre l’antisémitisme …

Ce n’est d’ailleurs pas la première fois, cela avait également été le cas en 2018, imputant l’annulation des concerts du musicien au Bataclan à … « l’ingénierie sioniste » …

Le second résultat donne une erreur 404

Dans la même veine, le chanteur a eu les soutien de Marwan Muhammad, ancien directeur du CCIF et d’Idriss Sihamedi, président de Baraka City et d’autres personnalités peu recommandables.

Conclusion : la logique écosystémique en action

Ainsi, le musicien a pris les traits, dans cette affaire, d’un politicien capable mentir (ex: sur la proximité avec Havre de Savoir) et bullshiter avec un brio remarquable et un aplomb absolu ; courtisant ainsi habilement les personnes favorables à l’islamisme tout en ménageant les personne ne voulant pas voir ce dernier. Ceci posé, ce n’est pas tant ce qui m’intéressait ici.

Ce qui est intéressant, c’est la manière donc l’affaire a été appropriée par le sphère pseudo-écologiste. D’abord, on voit encore un peu mieux la capacité des verts à bullshiter, avec notamment Marine Tondelier qui essaye de nous convaincre qu’il a changé parce qu’elle a parlé avec lui, ou l’explication ridicule de David Guiraud … On voit aussi comment le double langage peut fonctionner au-delà de la pseudo-écologie, avec d’un côté le discours aux croyants / à la cible et de l’autre la justification au grand public.

Mais surtout, ce qui est intéressant ici, c’est que cette affaire nous dit du fonctionnement écosystémique de la pseudo-écologie. On voit comment l’écosystème, apparemment monolithique, peut se fendre lorsque les intérêts des uns et des autres divergent, et comment les stigmates, usuellement tournés contre les ennemis, peuvent facilement se retourner contre les alliés d’hier. Ainsi, les verts « dissidents » ont été présentés dans les discours des leaders comme assimilés à la « macronie » et l’extrême droite.

On voit aussi la place que peut avoir l’antisémitisme dans cet écosystème. Cela fait notamment écho à la proximité avec la sphère antivaxx, où l’antisémitisme est également très présent (exemple du 20/08/2023, visiblement c’était la saison). La pseudo-écologie ne peut pas se comprendre si on ne comprend pas son écosystème: les courants antivaxx, islamistes, antisémites, anthroposophiques, anticapitalistes, pseudo-féministes et pseudo-écologistes (liste non exhaustive) marinent tous dans la même fange. Ils peuvent se faire concurrence, s’opposer, s’allier, mais au final leurs principes sont les mêmes: des forces dédiées à l’acquisition de pouvoir par tous les moyens, dont notamment la subversion des institutions.

Enfin, on constate des techniques de propagande effrayantes : si vous êtes du « bon côté », vous pourrez être protégé par des politiciens de haut rang et des journaux nationaux, comme l’Humanité: vos adversaires, quels qu’ils soient, seront assimilés aux plus critiquables d’entre eux, présentés comme un groupe uniforme, comme une cabale contre vous. Vous n’aurez rien à vous reprocher, ou si peu que c’en sera bien excusable, et vous serez, au fond, la victime dans tout ça. Peu importe la réalité des faits tant que ce narratif peut être vendu (ce qu’on a bien vu avec l’affaire Quaternens du reste).

Finissons avec cette citation du Point, qui discute l’aspect économique :

« Pour le rappeur, le deal est intéressant. En mal évident d’auditeurs, il sait que sa participation va faire parler de lui et probablement susciter l’intérêt pour ses productions. Il sait aussi qu’il a besoin de renforcer son capital subversif, en se présentant comme un artiste persécuté pour ce qu’il est par un système qui en ferait de même avec celles et ceux qu’il prétend représenter. Ce « donnant-donnant » est assez pitoyable. Ces invitations estivales répondent à une double logique marketing : l’invité espère y augmenter sa (maigre) part de marché dans l’univers du rap, ses hôtes entendent y cultiver leur part de marché électorale.

Ces petits calculs ne seraient que cynisme assez pitoyable s’ils ne s’accompagnaient pas d’une autre conséquence, autrement délétère. Ils banalisent les provocations antisémites, homophobes ou misogynes, leur confèrent même une forme de respectabilité. Ils n’aboutissent qu’à diviser, à découper la société en tranches irréductibles. »

https://www.lepoint.fr/invites-du-point/medine-et-le-plan-secret-d-eelv-et-de-lfi-23-08-2023-2532508_420.php#xtor=CS2-239 ; En ce sens, voir aussi le propos de David Belliard: https://twitter.com/fmomboisse/status/1694754755271118968

Le deal vaudra-t-il vraiment le coût ? …


Inspirations sur l’antisémitisme de Médine :

  • Sur Dieudonné et le livre avec Pascal Boniface : https://twitter.com/FabriceDAndrea/status/1694371806164004938
  • Sur ses liens avec l’islamisme: https://twitter.com/FabriceDAndrea/status/1691746773503467664

Pour aller plus loin:

  • https://www.lepoint.fr/invites-du-point/medine-et-le-plan-secret-d-eelv-et-de-lfi-23-08-2023-2532508_420.php#xtor=CS2-239
  • Antisémitisme et antivaxx: https://twitter.com/LICRA/status/1693327238085620169
  • Sur les liens, s’il faut vraiment en démontrer, entre islamisme et antisémitisme: https://twitter.com/HediNCTN/status/1693591363919430124
  • Un peu à part, sur le fait que Dieudonné soit un gourou : https://twitter.com/NoemieMont50349/status/1694595256363204661
  • Un article du Point, complet et qui discute la dimension économique de l’opération: https://www.lepoint.fr/invites-du-point/medine-et-le-plan-secret-d-eelv-et-de-lfi-23-08-2023-2532508_420.php#xtor=CS2-239

Laisser un commentaire