L’un des techniques rhétoriques récurrentes dans la pseudo-écologie est l’utilisation de mots flous, comme « lien », « influence », qui permettent d’alléguer une relation causale même quand on n’a pas de preuve.

Le « lien »

Le « lien » est utilisé en matière médicale essentiellement : il y aurait un « lien » entre tel produit et telle maladie. Voici par exemple l’extrait d’un entretien avec RFK Jr :

  • L’augmentation de maladie cœliaque que vous pouvez voir, est-ce que c’est documenté ?
  • RFK Jr : Non ce n’est pas documenté, mais il y a tout un ensemble de maladies qui sont, maintenant, vous savez, différents niveaux de science ont lié à l’exposition au glyphosate.