La désobéissance civile est une notion toujours répétée par les pseudo-écologistes, qui se trouve au coeur des discours pour légitimer leurs actions illégales, souvent des dégradations. C’est un élément de langage s’inscrivant dans la logique autoritaire du système : le droit ne s’applique pas ou ne devrait pas s’appliquer à eux.