L’évocation du « consensus scientifique »

La conscience du dérèglement climatique s’est construite autour de la défense du « consensus scientifique ». Après, de nombreux acteurs se sont prévalus d’un « consensus scientifique » pour affirmer n’importe quoi. C’est l’un des leviers d’action centraux de la pseudo-écologie.

Notez que cette science divinisée est étroitement connectée avec la « posture du sachant » cultivée sur le plan rhétorique.