L’industrie du tabac a retardé la reconnaissance de la toxicité du tabac par une myriade de techniques vicieuses. Logiquement, les pseudo-écologistes tentent de lui assimiler ses ennemis, notamment en matière de pesticides et de réchauffement climatique en général. Cela a notamment été lourdement utilisé par Stéphane Foucart à propos des néonicotinoïdes.