Il y a-t-il une hausse des cancers pédiatriques en France depuis 20 ans ?

C’est une désinformation qui revient régulièrement : les pesticides seraient responsables d’une hausse des cancers pédiatriques en France depuis 20 ans.

Ca avait été la découverte étonnante d’un article du Lancet, publiée le 11 avril, mais rectifiée dans l’édition de juin 2017. Je ne sais pas ce qu’a été la modification. Le taux (WSR World Age-standardized Rates) moyen dans le monde serait passé de 124 par million « personne année » dans les années 80 à 140.6 entre 2001-2010. On voit aussi un document de la Santé publique, publié dans un numéro « adsp n° 61 ∕ 62 décembre 2007 – mars 2008 » observant que « Depuis 20 ans, le nombre de cas de cancers de l’enfant a augmenté de 1 % par an alors que la mortalité baissait de 2,5 % par an. La situation en Ile-de-France est comparable à celle de l’ensemble du pays. » Ces données vont … jusqu’en 2003. Elles ne prennent pas en compte l’évolution de la population, ni aucune variable.

Quand on pose la question aux experts, la réponse est différente. Ainsi, un article du Point de Geraldine Woessner donne la parole à l’oncologue et membre du conseil scientifique de la Société française du cancer Dr Jérôme Barrière et au Pr Virginie Gandemer, pédiatre cancérologue au CHU de Rennes et présidente de la Société française de lutte contre les cancers et leucémies de l’enfant et de l’adolescent (SFCE) qui rejettent unanimement l’hypothèse (le premier : (« Il n’y a aujourd’hui rien de nouveau en termes de cancers pédiatriques » ; la seconde : « Grâce à l’historique du registre national, nous sommes en mesure de dire qu’il n’y a pas d’augmentation d’incidence des cancers pédiatriques sur les 20 dernières années« ).

L’imputation aux pesticides

Cette augmentation est non seulement imaginée, mais en plus attribuée aux pesticides.